La langue de Shakespeare

La langue de Shakespeare

2 août 2019 0 Par Victoria

Ce que vous allez trouver dans cet article : L’anglais, une langue que je voulais parler.

La langue de Shakespeare VS la langue de Molière.


Shakespeare, je t’ai pourtant rencontré il y a longtemps, je devais avoir une dizaine d’années. Mais que cela a été dur pour moi de te comprendre et d’apprendre à te connaitre. Je commence seulement à t’apprivoiser aujourd’hui. Je crois que je t’ai toujours aimé au fond de moi, car tu représentes le voyage et la liberté à mes yeux. Mais le fait d’avoir grandi avec Molière ne me facilite pas les choses et mon accent de petite française restera surement à vie. 

Le poumon de New York : Central Park
Le poumon de New York : Central Park

Je crois sincèrement qu’il y a des personnes faites pour les langues et d’autres qui auront du mal toute leur vie. Je pense faire partie de la seconde catégorie. Il y a des choses comme ça, où l’on doit faire plus d’efforts que les autres. Certains vont entendre un mot et le retenir directement ; moi il faut que je l’entende dix fois, que je l’écrive, que je le répète et je ne suis même pas sur de le maitriser.


Mais cette fois, je n’abandonnerai pas. Shakespeare, fais-moi confiance. Je fais des efforts pour t’apprendre et te comprendre, car ma vie est avec toi en ce moment et j’espère pour encore longtemps. 
Molière, ne soit pas jaloux, tu es bien évidemment la langue de mon coeur, de mes parents, de Paris et de l’Amour. Personne ne pourra te détrôner.

Rockefeller Center, New York
Rockefeller Center, Vue sur New York