Mon café des délices à moi, in Barcelona.

26 janvier 2020 0 Par Victoria

Ce que vous allez trouver dans cet article : « Au café, à Barcelone, où je m’évadais… »

Aucune chaise, aucune table n’est pareilles.

Il y a pleins de couleurs, pleins de matériaux différents, il y a des livres d’occasion exposés un peu partout, des objets de toutes sortes. On vient prendre un café le matin ou un brunch à midi. Un petit goûté ou une bière après le travail. On vient seul ou à plusieurs. On vient avec son ordi pour écrire quelques lignes, avec un livre pour bouquiner ou entre amis pour refaire le monde ou jouer aux cartes. C’est un endroit où l’on se sent libre, où tout est possible.

J’ai habité Barcelone pendant 5 mois. Une ville d’architecture à part, de petites ruelles magiques et petits endroits cachés.

Barcelone au couché de soleil.

Je garde en tête cet endroit où j’allais tout le temps : mon petit café à moi. C’est une association en réalité, où le coca cola est remplacé par un soda artisanal, où les plats sont simples et locaux et où la clientèle vient de tout horizon.

Moi, j’y allais souvent, très souvent. Parfois, mon meilleur ami m’appelait pour me demander où j’étais, je répondais « à ton avis ? », il rigolait et répondait « tu es au café, aller, j’arrive ! ».

C’est lui qui m’a fait découvrir cet endroit quand je suis arrivée à Barcelone.

J’ai eu un vrai coup de cœur, je regardais partout…

…Comme une enfant qui va pour la première fois au parc. J’ai tout de suite aimé cette atmosphère bienveillante, ce contexte sympathique et atypique fait de bric et de broc et puis ce mélange culturel visible.

Ce café n’est pas spécialement caché, mais il n’est pas le plus connu de Barcelone, loin de là.

J’y emmenais mes amis parfois mais surtout, j’emmenais seulement les gens que j’aimais ou que j’appréciais vraiment, comme si les autres ne méritaient pas de connaître ce petit havre de paix.

Les ruelles de Barcelone.

J’ai commencé à écrire mon blog, ce blog que vous êtes en train de lire, là-bas.

J’ai refait le monde avec mon meilleur ami, on parlait de nos voyages, de nos rêves, de nos doutes. J’ai raconté ce « projet de blog » à une amie et elle me parlait de créer son entreprise de bijoux (ce qu’elle a fait depuis : voir plus bas). Bref, je vous le disais, tout est possible au café. Un jour, peut-être, je l’espère, j’ouvrirai un petit quelque chose comme ça, et je ferais s’évader d’autres personnes, comme moi je me suis évadé quand j’étais là-bas.

« Au café » à Barcelone

Au final, j’ai toujours appelé cet endroit « au café », je n’ai pas retenu son véritable nom en fait.

Ce n’est pas ça qui m’intéressait. Et puis, je ne suis pas là pour faire de la pub, mais juste pour dire que chacun peut trouver son petit endroit, qu’il soit modeste ou luxueux, caché ou en plein milieu d’une grande place, bondé ou vide, peu importe : l’essentiel, c’est comment vous appréhendez ce lieu et pourquoi il vous fait tant rêver.

J’ai hâte d’y retourner un jour.

N’hésitez pas à découvrir les bijoux de mon amie, qui sont juste magnifiques :

Facebook : Sacrea Bijoux

Instagram : sacrea_bijoux