La maison du bonheur

La maison du bonheur

20 mars 2021 1 Par Victoria

C’est une maison blanche , ou plutôt blanc « passé » , ça tire un peu sur le gris.. Il y a quelques briques apparentes.. Les volets quant à eux sont bleus : bleu comme le sud , comme le ciel.. Bref , j’ai toujours aimé les volets bleus..

La cuisine est ouverte sur la grande pièce de vie , la table est grande en plein milieu , on sait qu’on peut rester pour dîner.. S’il fait beau, tout est ouvert sur l’extérieur , il y a un hamac au fond du jardin , deux beaux arbres et deux chaises longue , la pelouse est un peu haute , mais on va s’en occuper..

Ce n’est pas le grand luxe , mais c’est chaleureux.

Certains meubles sont anciens , en bois , d’autres plus modernes.. Quelques photos au mur des moments partagés entre copains et en famille , des paysages des voyages passés , une peinture ou deux assez colorés et puis la musique ou la télé qui tourne en arrière-plan pour ignorer le silence.. Il y a des jeux de société sur une étagère et quelques bouquins de tout style.. Quelques pinceaux et des feuilles de papier pour les artistes égarés..

Ici, la porte est ouverte.

Il y a juste un code , mais les amis le connaissent.. Pas besoin de frapper , on est comme chez soi.. Dès que l’on passe la porte , on habite là , que ce soit pour 1 heure , 3 jours ou des années.. Les serviettes propres sont prêtes et il y a quelques brosses à dents neuves dans les tiroirs de la salle de bain pour les venues improvisées..

Lumière du matin à la maison
Lumière du matin à la maison

La convivialité est le mot d’ordre.

On se sert dans le frigo , on s’assoit dans le canapé , on ouvre les placards pour prendre un verre et on passe un bon moment.. Il y a de la bière au frais si quelqu’un débarque à l’improviste et c’est souvent le cas..

Chacun fait sa vie.

Les joueurs de cartes commencent à hausser la voix comme sur le port de Marseille.. Ça sent bon dans la cuisine , le repas est bientôt prêt.. La musique est subtile, mais bien présente.. L’un est entrain de bouquiner sur la balancelle , l’autre dessine pas loin et puis la dernière est dans sa chambre pour écrire..

Bien sûr , on ne met pas les pieds sous la table tout de suite , tout le monde participe , ça s’affole en cuisine et c’est bien ça le plus sympa !
J’aime les maisons pleines de vie où il y a tout le temps du monde et où l’on se sent comme chez soi.. C’est l’atmosphère que j’essaierai toujours de reproduire , peu importe où je suis.