« Covid Free » , c’est fini.

« Covid Free » , c’est fini.

27 septembre 2021 0 Par Victoria

« Nous sommes en 2021 après Jésus-Christ. Le monde entier est envahi par le coronavirus .. Le monde entrer ? Non ! Un petit territoire français, en plein milieu du pacifique résiste encore et toujours à l’envahisseur… »

Enfin, c’est ce que nous pouvions encore fanfaronner, il y a de ça trois semaines. Mais depuis le 7 septembre dernier, la Calédonie à basculée et se retrouve au même niveau que le reste du monde, à devoir gérer une crise sanitaire complètement folle.

On aura presque tenu 2 ans !

Presque 2 années à vivre dans « le monde d’avant » : le monde sans masque, sans distanciation sociale et sans virus.

Certain diront qu’on a trop fait les malins, qu’on a trop fanfaronné, mais c’est faux. On a « juste » complètement profité en regardant de loin, de très très loin même, ce qu’il se passait en métropole ou sur le reste de la planète.

On a été les plus chanceux du monde pendant presque 2 ans, sur notre cher caillou. 

On ne savait même pas ce que c’était qu’un masque, on est allé en boîte, au ciné, au resto… On est allé dans tous les endroits où il était impensable d’aller en métropole.

On a quand même eu 2 confinements d’un mois à chaque fois, histoire de nous rappeler qu’on était bien sur la même planète que les autres. Mais le virus n’a pas réussi à se propager. Et après un mois, retour à la vie normale !

On avait le plus beau label du monde : « Covid Free »

J’aurai pu m’en faire des badges tellement j’ai aimé cette période.

Les frontières fermées, personne ne rentre, presque personne ne sort (ou sort, mais « définitivement »). Notre prison dorée était bien gardée !

La Calédonie est en retard sur beaucoup de choses, voir sur presque tout ! Souvent, on en rigole, je dirais même qu’on s’y habitue et qu’on aime bien. En retard au niveau administratif, numérique, digital, au niveau des infrastructures et plein d’autres éléments. Et surtout : le meilleur des retards, celui de ne pas avoir le coronavirus sur le territoire. 

Mais depuis trois semaines, « Covid Free, c’est fini ! » : voilà un slogan bien pourri pour vous inciter à porter votre masque, vous faire vacciner, vous laver les mains toutes les cinq minutes, garder une distance d’un mètre avec les autres. 

Bref, un monde qui ne me donnait pas envie, mais cette fois, on y est, plus de retour possible : « Il faut vivre avec ! ».

En attendant, c’est confinement strict, attestations de sortie, couvre-feu et vaccination obligatoire (oui, j’ai bien dit obligatoire !).

Un seul hôpital, plus de 6 000 cas et plus de 60 décès en moins de 3 semaines… Et on a pas passé le pic ! Voilà le bilan.

Notre seul bonheur est de se dire que les frontières vont enfin réouvrir. 

On ne sera plus bloqué ici, dans notre paradis, on va pouvoir voyager à nouveau. Quand ? Je ne sais pas exactement, mais on va y arriver. Rien que d’y penser, j’ai le sourire. Le voyage, mon bonheur, je vais enfin te retrouver.

Mais du coup, avec tout ça, il ne serait pas l’heure de rentrer ? De revoir la famille et les copains ?

On verra bien l’année prochaine ce qu’il en est. Une chose est sûre, je serais en France le 26 juin 2022, une promesse est une promesse.

&& au fait les copains, je crois que vous êtes vraiment rentrés au bon moment.

Tata bisou. 

With French Accent Blog